De nombreuses prières existent au sein de la Chrétienté. Nous vous partageons ici les prières que l'on peut entendre, régulièrement ou occasionnellement au cours de l'année, au sein du sanctuaire de Notre-Dame de Tilly, Reine du Très Saint Rosaire et au sein du Prieuré de la Sainte Famille.

Prière à Notre-Dame de Tilly

Ô Notre Dame de Tilly,

Reine du Très Saint Rosaire,

voyez notre misère.

Nous sommes courbés sous le poids de nos péchés.

Nous Vous confions toutes nos actions,

toutes nos souffrances, toutes nos espérances.


Ô Notre Dame de Tilly,

Reine du Très Saint Rosaire,

daignez nous satisfaire, nous réconforter, nous assister.

Intercédez auprès de Votre Fils,

Reine du Ciel et de la Terre.

Vierge Marie toute couronnée de gloire,

éclairez-nous, guidez-nous et conduisez-nous

selon la Volonté de Dieu Tout-Puissant,

sur le chemin qui mène à la Gloire de Votre Divin Fils.

Amen.

Prière à Saint Joseph

Je vous salue Joseph, Fils de David,

homme juste et virginal,

la sagesse est avec vous.

Vous êtes béni entre tous les hommes et béni est Jésus,

le fruit de votre fidèle épouse Marie.


Saint Joseph, père digne,

protecteur de Jésus-Christ et de la Sainte Église,

priez pour nous pécheurs,

obtenez-nous la sagesse divine de Dieu,

et secourez-nous à l'heure de notre mort.

Amen.

Prière à Saint Michel Archange

Composée et recommandée à la fin de chaque messe par Sa Sainteté Léon XIII


Saint Michel Archange,

défendez-nous dans le combat ;

soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon.

Que Dieu lui fasse sentir son empire,

nous vous en supplions.

Et vous, Prince de la Milice Céleste,

repoussez en enfer, par la force divine,

Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent

dans le monde en vue de perdre les âmes.

Ainsi soit-il.

Prière à l'Ange Gardien

Saint Ange à qui Dieu Lui-même,

a confié la mission de veiller sur moi,

mon guide et ma défense,

soyez mon conseiller très sage et mon ami très fidèle.


Saint Ange,

enseignez-moi, corrigez-moi, gardez-moi et conduisez-moi,

sur le chemin de la Cité du Ciel.

Présentez mes prières au Seigneur,

éloignez de moi les occasions de pécher.


Au dernier jour de ma vie,

soyez-moi un bouclier contre le démon,

obtenez-moi d'entrer enfin dans l'Éternité bienheureuse

pour glorifier avec vous le Seigneur Dieu mon Créateur,

Jésus mon Sauveur et la Vierge Marie, ma Souveraine.

Amen.


Saints Michel, Gabriel et Raphaël,

protégez-nous, gardez-nous de tout mal.

Amen.

Prière de l'Ange à Fatima

Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime !

Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas,

qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas.


Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit,

je vous offre, tout en les adorant,

les très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ,

présents dans tous les tabernacles du monde,

en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences

dont Il est Lui-même offensé.

Et, par les mérites infinis de Son très saint Cœur

et du Cœur Immaculé de Marie,

je vous demande la conversion des pécheurs.

Prière à Jésus, Marie, Joseph

Par la douceur de vos saints Noms, Jésus, Marie, Joseph,

glorifiez la très sainte et adorable Trinité, réjouissez tous les Anges,

tous les saints, Jésus, Marie, Joseph.


Par la puissance de vos saints Noms, Jésus, Marie, Joseph,

chassez les démons de la Terre, exorcisez les âmes, écrasez les satanisés,

humiliez les francs-maçons, supprimez les scandales, Jésus, Marie, Joseph.


Par l’efficacité de vos saints Noms, Jésus, Marie, Joseph,

exaucez nos demandes, sanctifiez nos existences,

bénissez nos parents, nos amis, nos bienfaiteurs, nos ennemis,

convertissez les pécheurs, protégez tous les malades,

tous les agonisants, tous les tentés, tous les découragés,

Jésus, Marie, Joseph.


Par la force de vos saints Noms, Jésus, Marie, Joseph,

délivrez des flammes expiatoires les pauvres âmes du Purgatoire

pour qu’elles aillent se plonger dans les flammes de l’éternel Amour

et intercédez pour nous, Jésus, Marie, Joseph.

Amen mille fois.


Ô Noms très doux de Jésus, Marie, Joseph, joie des Anges,

allégresse des Justes, effroi de l’Enfer !


Ô Noms gracieux Noms glorieux, Noms suaves et délectables,

purifiez-nous, fortifiez-nous, consolez-nous, sanctifiez-nous,


Noms de Jésus, notre Roi, de Marie, notre Reine, de Joseph, notre protecteur,

soyez à jamais notre cri de guerre,

notre cri d’espérance, notre cri de Victoire.

Vive Jésus, Vive Marie, Vive Joseph !


Jésus, Marie, Joseph.

Ô Bonne et Sainte Famille que je vous aime.

Prière à l'Auguste Reine des Cieux

Transmise au Père Louis Cestac par la Très Sainte Vierge Marie (1864)


Auguste Reine des Cieux et Maîtresse des Anges,

vous qui avez reçu de Dieu

le pouvoir et la mission d’écraser la tête de Satan,

nous vous le demandons humblement,

envoyez les Légions Célestes pour que sous vos ordres,

elles poursuivent les démons, les combattent partout,

répriment leur audace et les refoulent dans l’abîme.


Quis ut Deus ?

Qui est comme Dieu ?


Ô bonne et tendre Mère,

vous serez toujours notre amour et notre espérance.

Ô divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre

et repousser loin de moi le cruel ennemi.


Saints Anges et Archanges,

défendez-nous, gardez-nous.

Amen.

"Qui bien chante, prie deux fois" disait Saint Augustin, au IVe siècle.

Voici pourquoi nous attachons tant d'importance à perpétuer la tradition du chant religieux à travers divers hymnes et cantique catholiques au Roi des rois et à la Reine du Ciel.

Chant à la Sainte Famille de Tilly

Composé de deux textes : le premier provenant d'une banderole céleste apparue à Marie Martel, et le second d’un extrait de la prière à la Reine du Très Saint Rosaire


Jésus, Marie, Joseph !

Ô Bonne et Sainte Famille, que je vous aime !


Notre-Dame de Tilly,

Reine du Très Saint Rosaire,

priez pour nous, priez pour nous,

qui espérons tous en Vous !

Hymne au Cœur Sacré de Jésus

3 x

Cœur Sacré de Jésus,

Que votre règne arrive par le Cœur Douloureux et Immaculé de Marie !

Cœur Sacré de Jésus, j'ai confiance en Vous.

Hymne Ave Regína Cælorum

Chanté depuis la Chandeleur jusqu'au Mercredi Saint


LATIN

Ave Regína cælórum !

Ave Dómina Angelórum !

Salve rádix, salve porta !

Ex qua mundo lux est orta.

Gaude Virgo gloriósa,

super omnes speciósa !

Vale, o valde decóra,

et pro nobis Christum exóra.


FRANÇAIS

Salut, Reine des Cieux !

Salut, Souveraine des Anges !

Salut, tige féconde, salut porte du ciel !

Par vous la lumière s'est levée sur le monde.

Réjouissez-vous, Vierge glorieuse,

belle entre toutes !

Salut, splendeur radieuse,

et implorez le Christ pour nous.

Hymne Regína Cæli

Chanté depuis Pâques jusqu'à la fête de la Très Sainte Trinité


LATIN

Regína Cæli lætáre, allelúia. (P)

Quia quem meruísti portáre, allelúia. (R)


Resurréxit, sicut dixit, allelúia. (P)

Ora pro nobis Deum, allelúia. (R)


Gaude et lætáre, Virgo María, allelúia. (P)

Quia surréxit Dóminus vere, allelúia. (R)


ORÉMUS. (P)

Deus, qui per resurrectiónem Fílii tui

Dómini nostri Iesu Christi

mundum lætificáre dignátus es :

præsta, quæsumus,

ut per eius Genetrícem Vírginem Maríam,

perpétuæ capiámus gáudia vitæ.

Per eúndem Christum Dóminum nostrum.

Amen. (R)



FRANÇAIS

Reine du Ciel, réjouissez-vous, alléluia ! (P)

Car Celui que vous avez mérité de porter, alléluia ! (R)


Est ressuscité, comme Il l'avait annoncé, alléluia ! (P)

Priez Dieu pour nous, alléluia ! (R)


Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, ô Vierge Marie, alléluia ! (P)

Car le Seigneur est vraiment ressuscité, alléluia ! (R)


PRIONS. (P)

Dieu qui, par la résurrection de Votre Fils,

Notre Seigneur Jésus-Christ,

avez daigné donner la joie au monde,

faites, nous Vous en prions,

que par la Vierge Marie, sa Mère,

nous obtenions les joies de la vie éternelle.

Par le même Christ notre Seigneur.

Ainsi soit-il. (R)

Hymne du Salve Regína

Chanté depuis la fête de la Très Sainte Trinité jusqu'à l'Avent


LATIN

Salve, Regína, Mater misericórdiæ,

Vita, dulcédo, et spes nostra, salve.

Ad te clamámus, éxsules, fílii Hevæ.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes

in hac lacrimárum valle.

Eia ergo, Advocáta nostra,

illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte.

Et Jesum,

benedíctum fructum ventris tui,

nobis post hoc exsílium osténde.

O clemens,

O pia,

O dulcis Virgo María.


FRANÇAIS

Salut, ô Reine, Mère de miséricorde,

notre vie, notre douceur et notre espérance, salut !

Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous.

Vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant

dans cette vallée de larmes.

Ô vous, notre avocate,

tournez donc vers nous vos regards miséricordieux.

Et après cet exil,

montrez-nous Jésus

le fruit béni de vos entrailles.

Ô clémente,

ô miséricordieuse,

ô douce Vierge Marie.

Hymne Alma Redemptóris Mater

Chanté lors des temps de l'Avent, de Noël et de l'Épiphanie


LATIN

Alma Redemptóris Mater,

quæ pérvia cæli porta manes,

Et Stella maris, succúrre cadénti

súrgere qui curat pópulo.

Tu quæ genuisti, natúra miránte,

tuum sanctum Genitórem,

Virgo prius ac postérius,

Gabriélis ab ore sumens illud Ave,

peccatórum miserére.


FRANÇAIS

Auguste Mère du Rédempteur,

Porte du ciel qui demeurez toujours ouverte,

Étoile de la mer, venez au secours du peuple

qui tombe et cherche à se relever.

Vous avez enfanté, à l'émerveillement de la nature,

Votre saint Créateur,

Vierge avant et après.

Accueillant cet Ave de la bouche de Gabriel,

ayez pitié des pécheurs.

Cantique du Magnificat

LATIN

Magníficat ánima mea Dóminum,

Et exsultávit spíritus meus in Deo salutári meo.

Quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ,

ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generatiónes.

Quia fecit mihi magna qui potens est,

et sanctum nomen eius.

Et misericórdia eius a progénie in progénies timéntibus eum.

Fecit poténtiam in brácchio suo,

dispérsit supérbos mente cordis sui.

Depósuit poténtes de sede et exaltávit húmiles.

Esuriéntes implévit bonis, et dívites dimísit inánes.

Suscépit Israel púerum suum,

recordátus misericórdiæ suæ,

Sicut locútus est ad patres nostros,

Abraham et sémini eius in sæcula.


FRANÇAIS

Mon âme glorifie le Seigneur,

Et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon Sauveur ;

Parce qu'Il a regardé la bassesse de Sa servante,

car désormais toutes les générations m'appelleront bienheureuse ;

Parce que le Tout-Puissant a fait en moi de grandes choses,

et son Nom est saint.

Sa miséricorde s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent.

Il a déployé la force de Son bras,

Il a dispersé ceux s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur ;

Il a renversé de leur trône les puissants et Il a élevé les petits ;

Il a comblé de biens les affamés, et renvoyé les riches les mains vides ;

Il a pris soin d'Israël, Son serviteur, se souvenant de Sa Miséricorde,

selon qu'Il l'avait promis à nos pères,

en faveur d'Abraham et de sa race, pour toujours.

Parmi les prières quotidiennes et hebdomadaires que l'on retrouve lors des messes catholiques traditionnelles, celles qui suivent sont représentatives de la Foi de la Sainte Église catholique et pourtant constitutives de ce que l'on appelle les Prières léonines (instituées par le pape Léon XIII en 1884) : la profession de foi ; la supplique à Dieu le Père ; le recours à la Très Sainte Vierge Marie, Reine du Ciel et Reine des Anges, Reine de France et Mère de tous les Peuples ; la louange de la gloire du Père, du Fils et du Saint-Esprit ; le remerciement, l'acceptation et la demande de protection de Dieu par la récitation de l'Angélus trois fois par jour : à sept heures, à midi puis à dix-neuf heures.

Credo

La prière du Credo en latin ou Je crois en Dieu en français est dite à chaque début de Rosaire et lors de la messe du dimanche ou de fêtes.

Cette prière résume les bases de la foi chrétienne.


Le Symbole des Apôtres, appelé ainsi parce qu’il est considéré comme le résumé fidèle de la foi des apôtres :

Je crois en Dieu,

le Père tout-puissant,

créateur du ciel et de la terre ;

et en Jésus-Christ,

son Fils unique, notre Seigneur,

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie,

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié,

est mort et a été enseveli,

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts,

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,

d’où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit-Saint,

à la sainte Église catholique,

à la communion des saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

Amen.


Le Symbole de Nicée-Constantinople tient sa grande autorité du fait qu’il est issu des deux premiers Conciles œcuméniques (325 et 381) :

Je crois en un seul Dieu,

le Père Tout-Puissant,

Créateur du ciel et de la terre

de l’univers visible et invisible.

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ

le Fils unique de Dieu,

né du Père avant tous les siècles

Il est Dieu, né de Dieu,

Lumière, né de la Lumière,

vrai Dieu, né du vrai Dieu,

engendré, non pas créé,

de même nature que le Père,

et par Lui tout a été fait.

Pour nous les hommes, et pour notre salut,

Il descendit du ciel ;

par l’Esprit Saint,

Il a pris chair de la Vierge Marie,

et S’est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,

Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.

Il ressuscita le troisième jour,

conformément aux Écritures,

et Il monta au ciel ;

Il est assis à la droite du Père.

Il reviendra dans la gloire,

pour juger les vivants et les morts ;

et son règne n’aura pas de fin.

Je crois en l’Esprit Saint,

qui est Seigneur et qui donne la vie ;

Il procède du Père et du Fils ;

avec le Père et le Fils,

Il reçoit même adoration et même gloire ;

Il a parlé par les prophètes.

Je crois en l’Église,

une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul baptême

pour le pardon des péchés.

J’attends la résurrection des morts,

et la vie du monde à venir.

Amen.


On appelle ces synthèses de la foi « professions de foi » puisqu’elles résument la foi que professent les Chrétiens. On les appelle «chant Credo » en raison de ce qui en est normalement la première parole : « Je crois ».

Lors de la messe tridentine (en latin, rite de Saint Pie V), on récite le symbole dit de Nicée Constantinople qui commence par “Credo in unum Deum” que chante le prêtre. Les personnes assistant à la messe enchainent ensuite en chantant également.


Credo (Latin) :

Credo in unum Deum, Patrem omnipotentem, factorem caeli et terrae, visibilium omnium et invisibilium.

Et in unum Dominum Jesum Christum Filium Dei unigenitum.

Et ex Patre natum ante omnia saecula.

Deum de Deo, lumen de lumine, Deum verum de Deo vero.

Genitum, non factum, consubstantialem Patri : per quem omnia facta sunt.

Qui propter nos homines, et propter nostram salutem decendit de caelis.

Et incarnatus est de Spiritu sancto ex Maria Virgine : Et homo factus est.

Crucifixus etiam pro nobis : sub Pontio Pilato passus, et sepultus est.

Et resurrexit tertia die, secundum Scripturas.

Et ascendit in caelum : sedet ad dexteram Patris.

Et iterum venturus est cum gloria, judicare vivos et mortuos : cujus regni non erit finis.

Et in Spiritum sanctum, Dominum, et vivificantem : qui ex Patre Filioque procedit.

Qui cum Patre et Filio simul adoratur, et conglorificatur : qui locutus est per Prophetas.

Et unam, sanctam, catholicam, et apostolicam Ecclesiam.

Confiteor unum baptisma in remissionem peccatorum.

Et expecto resurrectionem mortuorum. Et vitam venturi saeculi.

Amen.


La version la plus connue est sans doute la version dite du Credo III, dite à la messe des Anges (Partition).


Pater Noster

Dans les livres du Nouveau Testament, on peut voir l’origine de la prière appelée Pater en latin ou Notre Père en français.

Dans l’évangile selon Saint Mathieu, chapitre 6 versets 9 à 13, et dans l’évangile selon Saint Luc, chapitre 11 versets 2 à 4, Jésus enseigne aux disciples comment prier Dieu, quand l’un d’eux lui demande d’apprendre comment prier, comme Jean-Baptiste lui aussi l’a enseigné à ses disciples.

La prière est décomposée en deux parties qui peuvent avoir plusieurs traductions en français.

Vous trouverez ici la version qui est priée à Tilly, qui n’est pas la version actuelle, moderne, mais celle qui semble la plus fidèle à la version originale enseignée par Jésus en araméen, d’après les chrétiens d’Orient qui la prient encore dans la langue du Christ.


Version française priée à Tilly

Notre Père, qui êtes aux cieux,

Que votre nom soit sanctifié,

Que votre règne arrive,

Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donnez-nous aujourd’hui notre pain de chaque jour.

Pardonnez-nous nos offenses,

Comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laissez pas succomber à la tentation,

Mais délivrez-nous du mal.

Ainsi soit-il.


Version en latin

Pater noster, qui es in caelis

Sanctificetur nomen tuum

Adveniat regnum tuum

Fiat voluntas tua

Sicut in caelo et in terra.

Panem nostrum quotidianum

Da nobis hodie

Et dimitte nobis debita nostra

Sicut et nos dimittimus

Debitoribus nostris

Et ne nos inducas in tentationem

Sed libera nos a malo.

Amen.


Ave María

La prière appelée Ave en latin, ou Je vous salue Marie en français, est récitée lors de l’Angélus ou dans un chapelet (ou Rosaire) par exemple.


Je vous salue Marie

Je vous salue Marie, pleine de grâces,

Le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes

Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu,

Priez pour nous, pauvres pêcheurs,

Maintenant et à l’heure de notre mort.

Ainsi soit-il.


Ave (Latin)

Ave Maria, gratia plena,

Dominus tecum.

benedicta tu in mulieribus,

et benedictus fructus ventris tui Iesus.

Sancta Maria mater Dei,

Ora pro nobis peccatoribus,

Nunc, et in hora mortis nostræ.

Amen.


Gloria

La prière du Gloria est une prière à la Sainte Trinité – le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Elle est récitée ou chantée à chaque fin d’une dizaine de chapelet, et bien souvent trois fois pour honorer les trois personnes de la Sainte Trinité à la fin de la messe.


Version en français

Gloire au Père, au Fils, et au Saint-Esprit.

Comme il était au commencement,

Maintenant et toujours

Et dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.


Version en latin

Gloria Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto.

Sicut erat in principio,

Et nunc et semper

Et in sæcula sæculórum.

Amen.


Angelus

En référence au récit évangélique de l’Annonciation, l’Angélus se prie trois fois par jour : le matin, à midi et le soir.

Il est composée de trois prières introductives, suivies chacune d’un Ave (Je vous salue Marie), puis de prières finales, débutées en général par le prêtre (P), les participants répondant (R).

La dernière prière commençant par “Prions le Seigneur” est dite par le prêtre.


Prières :

L’ange du Seigneur porta l’annonce à Marie. (P)

Et elle conçut du Saint-Esprit. (R)


Je vous salue Marie,

pleine de grâce

Le Seigneur est avec vous,

vous êtes bénie entre toutes les femmes

et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. (P)

Sainte Marie,

Mère de Dieu,

priez pour nous,

pauvres pécheurs

maintenant et à l’heure de notre mort. (R)


Voici la servante du Seigneur. (P)

Qu’il me soit fait selon votre parole. (R)


Je vous salue Marie


Et le Verbe s’est fait chair. (P)

Et il a habité parmi nous. (R)


Je vous salue Marie


Priez pour nous, sainte Mère de Dieu. (P)

Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ. (R)


Prions le Seigneur. (P)

Que ta grâce, Seigneur notre Père,

se répande en nos cœurs ;

par le message de l’ange,

tu nous as fait connaître l’incarnation de ton Fils bien-aimé ;

conduis-nous, par sa passion et par sa croix,

jusqu’à la gloire de la Résurrection.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Amen.


Te Deum

Chant d'action de grâces récité lors du Sacre des Rois de France


C'est Vous, ô Dieu, que nous louons ;

nous Vous reconnaissons comme le Seigneur.

Toute la terre vous vénère, ô Père éternel.

Tous les Anges, les Cieux et toutes les Puissances,

les Chérubins et les Séraphins redisent inlassablement :


Saint, saint, saint est le Seigneur, Dieu des forces célestes ;

le ciel et la terre sont remplis de la majesté de Votre Gloire.


C'est Vous que louent le glorieux Chœur des Apôtres,

la multitude des Prophètes, digne de louange,

et la blanche armée des Martyrs.

La Sainte Église, sur toute l'étendue de la terre, Vous reconnaît,

Ô Père d'infinie majesté,

avec Votre adorable Fils, unique et véritable,

et aussi le Saint-Esprit Consolateur.


Vous, Christ, Roi de Gloire,

Vous, Fils éternel du Père,

C'est Vous qui, près d'entreprendre la rédemption de l'Homme,

n'avez pas dédaigné le séjour d'un corps virginal.

Triomphant de l'aiguillon de la mort,

Vous avez ouvert aux croyants le Royaume des Cieux.

Vous trônez à la droite de Dieu, dans la Gloire du Père.

Nous croyons que Vous êtes le Juge qui doit venir.


Aussi Vous demandons-nous de secourir Vos serviteurs,

que Vous avez rachetés par Votre Sang Précieux.

Faites qu'ils soient mis au nombre de Vos Saints dans la gloire éternelle.

Sauvez Votre peuple, Seigneur,

et bénissez ceux qui forment Votre héritage.

Soyez leur guide et leur puissant soutien,

jusqu'aux siècles sans fin.


Chaque jour, nous Vous bénissons,

et nous louons Votre Nom pour toujours,

dans les siècles des siècles.


Daignez, Seigneur, en ce jour, nous garder du péché.

Ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous.

Que Votre Miséricorde, Seigneur, soit sur nous,

comme est en Vous notre espérance.


C'est en Vous, Seigneur, que j'espère ;

je ne serai pas confondu, à jamais.