Une Œuvre sacerdotale pour les campagnes

Le projet d’œuvre Sacerdotale de Monseigneur Durand plaît à la Vierge Marie

Le samedi 11 décembre 1897

Paul Guérard voit l’Abbé Durand à Bayeux. Celui-ci demande s’il se soumettrait au jugement de l’Eglise quelqu’il soit pour l’Apparition. Il répond oui. Ils se quittent contents. Paul vient alors à Tilly, il arrive au champ vers 16h.


L’Abbé Durand lui avait parlé d’un projet de fondation d’œuvre sacerdotale.

Voici le journal du voyant Paul Guérard :


« Pendant que je récitais la 3ième dizaine de chapelet, je vis apparaître la Vierge Miraculeuse et je lui demandai si le projet de fondation dont m’avait parlé M. le Directeur (Abbé Durand) lui était agréable.

Notre Bonne Mère se mit à sourire aussitôt avec une expression qui me fit grande impression et répondit par un signe affirmatif à la demande que je lui adressais…

Je lui demandai si je verrais pendant la nuit la Basilique, elle ne répondit pas. »


Après les Vêpres vers 4h30, il voit enfin l’intérieur de la Basilique qu’il décrit sommairement. Sa description correspond à celle de Marie Martel (il avait déjà vu la Basilique le 13 septembre 1896, le 12 septembre 1897).

(source : Introduction au Mystère de Tilly, p126 et 127)

L’ŒUVRE SACERDOTALE DANS LES GRANDES LIGNES

Caractéristiques :


  • Nom : la Communauté des Prêtres Auxiliaires ; Les Heureux Auxiliaires du Clergé ; Les Apôtres des derniers temps...

  • Protecteur/Patronage : La Sainte Famille

  • Lieu : champ des apparitions de Tilly ; Petite chapelle intérieure ;

  • Toutes les chambres des Pères devront avoir une vue sur le Tabernacle ;

  • Prêtres et 3 Frères dans la Maison Mère qui sera à Tilly ;

  • Au champ, ils seront plus nombreux pour le Noviciat qui sera de plus d’1 an pour tous ceux qui entreront dans la congrégation ;

  • Prêtres ne seront jamais absents plus de 3 mois et viendront se reposer 1 mois ;

  • Office en commun dans la Maison Mère.

Le Vœu :

Le vœu d’humilité et de douceur

Un seul vœu qui renferme les autres

La devise de l’ordre, car c’est un ordre tout nouveau qui va s’élever dans l’Église : APPRENEZ DE MOI QUE JE SUIS DOUX ET HUMBLE DE CŒUR



Le But :

Rendre service au Clergé Paroissial

« Nous ne sommes pas prédicateurs ; nous prêcherons comme dans les paroisses ; il s’agit de faire le ministère paroissial sous la direction des évêques, réparant les scandales trop fréquents, assistant les vieux prêtres, remplaçant tous les malades, nous chargeant des paroisses abandonnées. »

Monseigneur Durand, prélat du séminaire de Bayeux

Monseigneur Durand doit être le fondateur de l’œuvre Sacerdotale, et le champ des apparitions sera le berceau de cette œuvre

Le dimanche 6 février 1898, Paul Guérard demande si c'est bien Monseigneur Durand qui doit fonder cette œuvre


Pour la Paroisse de Tilly, c’est la fête de l’Adoration Perpétuelle (ce qui est à relier aux faits du 26 juillet 1896 : 1ière apparition de la Basilique dans son ensemble) et du 27 mai 1897 (extases splendides de Marie Martel dont une procession avec Ostensoir et vision de la Basilique).

Après les Vêpres, vers 17h, Paul Guérard monte au Champ, voici son récit :


« Je récite le Rosaire devant l’abri lorsque tout à coup la statue disparaît à mes yeux et je vis distinctement dans la petite chapelle, l’Auguste Mère de Dieu. Elle avait entre les doigts des rayons lumineux, sa pose était celle de la Médaille Miraculeuse. Immédiatement je demandai à la Sainte Vierge si Monseigneur Durand dont il avait été question le 11 décembre devait se consacrer, lui-même, à l’exécution de son projet.

La réponse fut affirmative. Lorsque je demandai ensuite si le plateau serait le berceau de la petite famille, j’ai vu la Sainte Vierge, de la main droite, m’indiquer le champ dans lequel je suis entré. Je demandai de nouveau si ce serait dans ce champ que l’œuvre s’établirait, la réponse fût très affirmative, toujours par un signe très expressif car, jusqu’au dimanche 20 mars, je n’avais pas eu le bonheur d’entendre la voix de l’Auguste Mère de Dieu. Et c’est à droite de la Basilique future qu’il faudra bâtir. »


(Marie Martel reçoit aussi confirmation que des œuvres pieuses seront fondées sur le plateau de Tilly, près de la Basilique).

(source : Introduction au Mystère de Tilly, p129)

La Vierge Marie confirme à Paul Guérard que Monseigneur Durand sera le 1ier fondateur de 'la petite communauté de prêtres', et que les travaux doivent commencer

Le dimanche 20 mars 1898

(solennité de l’Annonciation dans le diocèse de Bayeux) :


Marie Martel sait qu’elle ne verra pas aujourd’hui la Sainte Vierge mais l’entendra seulement.

Paul Guérard, lui, par contre, doit la voir. Ce sera sa dernière apparition. Mais, il est pris ce matin même d’un tel accès de fièvre qu’on s’attend à le voir mourir au champ.

Il s’agenouille près de la petite chapelle, comme d’habitude on commence le chapelet.


« Vers la fin de la 1ière dizaine, la Reine du Ciel m’est apparue rayonnante de bonheur. Elle m’a fait signe d’entrer dans le champ et là, à droite de la future Basilique, à l’endroit où devaient s’élever les bâtiments de la petite communauté de prêtres, la Bonne Mère m’a parlé et m’a fait la communication suivante :

‘Va de ma part dire à mon enfant que son projet m’est très agréable et que je veux que l’on commence les travaux de la Communauté. C’est lui qui en sera le 1ier fondateur.’ »


Quand son extase est finie, il est guéri. Il a vu une maison de prêtres séculiers, à l’emplacement indiqué par la Sainte Vierge. C’est la seule fois où Elle lui a parlé ! la dernière fois qu’Elle s’est montrée à lui.

(source : Introduction au Mystère de Tilly, p129 à 132)

Révélation du patronage de l’œuvre Sacerdotale

Mardi 25 avril 1899

Dernière apparition de la Sainte Vierge à Marie Martel, au champ, trois ans jour pour jour après la 1ière vision de la Sainte Famille en prière.


« Le 25 avril, je vis le tableau de la Sainte Famille et la Sainte Vierge me dit que c’était Monseigneur l’Abbé Durand qui le porterait à Rome et qui le ferait retoucher avant de le présenter au Saint Père.


Deux anges portent le Tableau de la Sainte Famille en même temps qu’une banderole « Ô Bonne et Sainte Famille que je vous aime ». Ils transportent le tout à un moment vers la droite là où Paul Guérard avait vu l’emplacement désigné pour la fondation de l’Abbé Durand.


Or l’Abbé Durand n’avait dit à personne qu’il avait mis la fondation sous le patronage de la Sainte Famille.


Elle était essentiellement sacerdotale. Il voulait réunir des prêtres séculiers dans une sorte de vie religieuse. Leur but devant être de remplacer les prêtres des paroisses dans toutes les campagnes où le besoin s’en ferait sentir.


L’Abbé Durand avait déjà conçu et élaboré les statuts de cette œuvre deux ans avant la 1ière apparition. Rome l’encourageait.

(source : Introduction au mystère de Tilly, p140-141)

"Oeuvre Sacerdotale", "Communauté" de prêtres, "Auxilières du Clergé", "Apôtres des derniers temps"...

(source : https://christ-roi.net/index.php/Tilly#Les_ap.C3.B4tres_des_derniers_temps)

Lettre du 4 octobre 1902

Transcription de la lettre ci-contre de Marie Martel à l'abbé Beucher, du 4 octobre 1902 :

Je vous envoie ce que j'ai entendu au sujet de l'Œuvre des Apôtres des derniers temps, c'est-à-dire l'Œuvre que la Sainte Vierge est venue annoncer sur le Mont de La Salette, et donc que le clergé n'en fait aucun cas. A Tilly même notre bonne Mère nous a demandé d'établir cette Œuvre et Elle-même avait nommé Monsieur l'Abbé Durand pour être le fondateur. Monsieur l'Abbé Durand a fondé son Œuvre mais, pour la commencer, il ne s'est pas pressé. Et aujourd'hui tous ceux qui étaient nommés pour en faire partie ne sont pas plus pressés. Mais le bon Jésus demande si c'est lui qui doit venir pour faire cette Œuvre ou s'il faut qu'Il en prenne d'autres :

« Quand il s'agit des choses du Ciel, mes enfants, vous avez toujours le temps, et pour celles de la terre vous y songez trop. En ce jour, vous ne vivez pas pour le Ciel mais c'est pour la terre, vous y êtes trop attachés. Ô mes enfants, il faut vous en détacher à tout prix; il faut imiter Celui que vous représentez sur la terre. C'est CELUI qui a passé 33 ans en faisant toujours la volonté de son Père et qui n'a jamais pris de goût à aucune chose de la terre. Il était prompt à obéir ».

Et il a ajouté:

« Quand j'étais au milieu de vous, je vivais pour vous, mes bien chers enfants. Et lequel, parmi vous, vit pour Moi, pour le Ciel ? »


Mr l'abbé Durand, directeur au grand séminaire de Bayeux, est surnommé « le saint de Bayeux » quand Notre-Dame de Tilly le choisit comme fondateur de l'Œuvre des Apôtres des derniers temps. Il rédige les statuts de cette Œuvre, en reçoit l'approbation du pape et de nombreuses confirmations miraculeuses. C'est lui qui est choisi pour porter le tableau de la sainte Famille au pape Léon XIII et qui en est félicité, fin juillet 1900.


Pourtant l'abbé Durand veut davantage, il attend l'approbation de son évêque, Mgr Amette, qui ne viendra jamais. Notre-Dame de Tilly insiste par l'intermédiaire de Marie Martel, l'abbé Guéroult l'admoneste. Rien n'y fait. L'abbé Durand attend.


Le 25 août 1900, Il meurt subitement d'une fièvre, un mois après avoir été félicité par Léon XIII.