Messages du Ciel

« Jésus il faut prier, à Dieu il faut retourner, la Sainte Vierge il faut implorer, Saint Michel il ne faut pas oublier. »

Appel à la prière apparu sur une banderole céleste, à plusieurs reprises, au cours du mois de juin 1897

Page en cours de création

Page en cours de création

« Priez aussi pour votre Mère la Sainte Église :

le schisme que l'on prépare contre elle, en ce moment, est épouvantable. »

La Sainte Vierge, en février 1903, à propos d'une crise moderniste qui déchirera sournoisement l'Église catholique

« Soyez courageux ; après le combat, vous aurez la victoire

et quand on est victorieux ici-bas, la récompense est là-haut. »

La Sainte Vierge, en février 1903, rappelle que le triomphe à venir de son Cœur Immaculé aura des conséquences temporelles et spirituelles

« La France renaîtra par le Sacré-Cœur de mon Divin Fils »

En février 1903, la Vierge Marie annonce la renaissance très chrétienne de la France à Marie Martel

« Pénitence, Patience et Courage »

Appels à la confiance, de la Vierge Marie, prononcés deux fois en février 1899

Des demandes spécifiques formulées à Tilly

Intentions de la Sainte Vierge Marie

Page en cours de création

« Mon enfant, tu vois que le monde vient ici en grand nombre pour prier. Eh ! bien, mon enfant, ce n'est pas beaucoup en comparaison de ceux qui viendront là-bas à Tilly.

Un jour viendra que Lourdes sera un petit Tilly. »

La Vierge Marie à Marie Martel, lors de son pèlerinage à Lourdes, en août 1899

Un « Chapelet de la Sainte Famille » donné par le Ciel

À la suite d'une mission fructueuse commanditée par la Sainte Vierge Marie auprès de la jeune voyante Marie Martel, lui intimant l'ordre de rappeler à l'ordre certaines familles de Tilly malheureusement éloignées de leurs devoirs religieux (aller à la Sainte Messe tous les dimanches et bien préparer leurs Pâques), la jeune couturière originaire du village voisin de Cristot, entendra les paroles suivantes au Champ des Apparitions.

Celles-ci nous seront rapportées peu après par l'Abbé Guéroult, Curé de Tilly-sur-Seulles, dans une lettre du 9 avril 1903 :


« Le Mercredi :

Mon enfant, il faut en plus du Rosaire réciter un Chapelet aux intentions suivantes :

La première dizaine, pour honorer le Père et la Mère de la Très Sainte Vierge.

La deuxième dizaine, pour remercier la Sainte Vierge de nous avoir donné son Saint Enfant Jésus.

La troisième dizaine, pour remercier l'Enfant Jésus de nous avoir donné la Sainte Vierge.

La quatrième dizaine, pour honorer le Père et la Mère de Saint Joseph.

La cinquième dizaine, pour honorer Saint Joseph comme Protecteur.


Le Vendredi :

Un Chapelet pour arracher les épines qu'on enfonça dans le Cœur de Jésus.


Le Samedi :

Une dizaine pour honorer la Sainte Trinité. »

Marie Martel est la principale voyante des apparitions et locutions célestes qui se déroulèrent à Tilly-sur-Seulles entre 1896 et 1913.

De l'avis des prêtres et religieux de bonne volonté de l'époque qui l'ont suivie et étudié les évènements de près, elle est celle qui, à Tilly, fut réellement choisie par le Ciel pour délivrer des messages de pénitence, de confiance et de patience à l'égard des fidèles du Christ, ainsi que des messages prophétiques pour la France si chère au cœur de Dieu et pourtant en état d'apostasie.

EN SAVOIR PLUS

« Mon enfant, Tilly c'est le résumé de toutes mes apparitions que j'ai faites dans le monde entier. »

La Vierge Marie à Marie Martel, au cours de son pèlerinage à Lourdes, en août 1899